Sacs de couchage

Odin

Expeditions haute altitude - Grimpe alpine hivernale
-22°F/ -30°C
Valandre Odin

L'Odin prend ses racines dans l'histoire de l'Himalayisme moderne Français.

Le premier modèle nommé Makalu 1000 a été mis au point par Maurice Barrard, Président du CAF - Section Himalayenne lorsque le CAF abandonne l'organisation des expéditions lourdes nationales après l'échec du K2 en 1979.

Le Makalu 1000 a donc été un sac de couchage spécialement conçu pour les petites expéditions ultra-légères sans oxygène. Plus tard, sur la même base technique, le Makalu a été remplacé par le Lhotse 1100.

L'introduction de la technique Tubulaire première génération ainsi que des tissus ultra légers, ont donné naissance à l'Odin 1150, bien plus performant au niveau thermique  mais avec un poids total équivalent à celui du Makalu 1000 ou du Lhotse 1100 et cela, sur la même base de la construction compartimentée.

Il s'agit d'une compartimentation "droite", aussi connue sous le nom "H box wall". L'avantage de ce système est qu'il offre une excellente relation poids/isolation avec des hauteurs de compartiments relativement faibles.

Second aspect de cette construction de base : des compartiments sur-élevés. Là où un sac classique est construit avec deux couches de tissu, l'Odin rajoute deux murs latéraux compartimentés formant ainsi une "boîte " rectangulaire. 

La forme anatomique de l'Odin est donc obtenue en travaillant simultanément sur les bandes latérales et les deux tissus extérieurs et intérieurs (membrane) . Cela donne à l'Odin une forme anatomique tri-dimensionnelle.

D'un volume intérieur généreux, l'Odin est monté par 27 compartiments "H box wall" individuels et garni avec 1150grs de duvet d'oie grise spécialement sélectionné  pour Valandré. Son poids total ne dépasse pas 1850grs et sa capacité isothermique lui permet d'encaisser aisément un bon -30°C (voir -35°C pour des utilisateurs expérimentés).

Broad Peak 2009 : 6500m

L'Odin est doté d'une efficace capuche "demi lune" offrant une parfaite isolation jusqu'aux extremités ainsi que d'une collerette tri-dimensionnelle anatomique avec  cordelière semi élastique intégrée permettant une fermeture totale.

L'Odin représente donc le sac expé issu de l'Ecole Expéditionnaire du CAF, insufflé et amélioré par la technique Tubulaire première génération, la capuche "demi-lune" et la collerette tri-dimensionnelle anatomique.

Un sac éprouvé et sûr.... Est ce que ce n'est pas ça qui compte pour ne pas faire un aller simple?

Pour mieux comprendre, consulter la vidéo

CONFORT : -22°F/ -30°C
TISSU EXTERIEUR : 100% Polyamide Nylon 6-6 Ripstop 40.7g/m2 TRAITE DWR.
Asahi-KASEI
TISSU INTERIEUR : 100% Polyester 40.8g/m2 TRAITE DWR.
Asahi-KASEI
COMPARTIMENTS :

27 compartiments montés en H et de forme anatomique (première génération du système tubulaire)

QUALITE DUVET : Duvet d'oie 95/5

GARNISSAGE EN DUVET D'OIE GRISE FERMIER 95/5. Un Filling Power a 800 cuin+ (norme EU) et une qualite durable avec une excellente resistance a l’humidite.

✔ METRIQUE ✔ IMPERIAL
S M L
L. externe 200cm 78.7in 215cm 84.6in 230cm 90.6in
L. interne 170cm 66.9in 185cm 72.8in 200cm 78.7in
Epaule 143cm 56.3in 153cm 60.2in 164cm 64.6in
Hanche 131cm 51.6in 140cm 55.1in 150cm 59.1in
Pieds 87cm 34.3in 93cm 36.6in 99cm 39.0in
Poids total 1.99kg 4lb 6oz 2.14kg 4lb 11oz 2.28kg 5lb 0oz
Poids duvet 1.31kg 2lb 14oz 1.42kg 3lb 2oz 1.52kg 3lb 5oz
Dernier commentaire | Poster un commentaire
  |  
02-07-2012

Exellent sac de couchage. J'utilise encore le vieux model depuis 6-7 ans( le bleu et jaune). J ai fait des 40 degres en Laponie, l'Ardangerjøkulen ou dans la region de la Birkebenner bien au chaud. Solide, leger, durable et ne perd pas son "bouffant" meme apres des années d'usage. Interieur du sac tres bien etudié.

  |  
03-23-2011

Je déteste le froid ! J’adore l'alpinisme !

Il est assez difficile de concilier les deux et j'ai beaucoup enduré pour arriver à atteindre mon rêve jusqu'au jour...

Aller grimper en Alaska paraît passionnant et fascinant le tout en image semble assez cool et invite au voyage , tout sauf "il fera froid comme en enfer" , enfin, vous me comprenez !

Donc, en arrivant à la maison, en découvrant les produits Valandré, le Odin, la Sirius, les chaussons et les mouffles, mon visage s'est tout de journée printanière annonçait la couleur ; tout semblait vouloir se dérouler sous les meilleurs auspices !

Pendant 30 jours durant, l’Odin a pris ses marques et a joué son rôle entre le froid et moi.

Le sac pèse 1836grs et se compresse incroyablement bien. Logé au fond de mon sac à dos (32L) avec encore beaucoup d'espace pour les vêtements, l'équipement, la nourriture en vue d'une montée solitaire du Denali Cassin Ridge. Son utilisation sur le terrain me surprend encore et encore.

Bien sûr, le sac était chaud comme je m'y attendais mais la qualité du duvet était bien au rendez-vous et dépassait même mes espérances. J'ai dormi tout le temps avec la Lumière thermique, juste avec une couche légère sur moi et des chaussons aux pieds. C'était comme dans un centre de remise ne forme. A 5200m, aux Camps West Buttress et Cassin Ridge, avec tempête à l’extérieur, j'ai simplement ajouté une fine couche supplémentaire et cela suffisait.

Trente jours d'utilisation intensive du sac avec sueur...etc... aucune trace d'humidité à l'intérieur même après une nuit recouverte de givre.

Le loft du sac a maintenu l'intérieur du sac au sec et éloigné l’humidité de l'extérieur du sac. Vingt minutes au soleil au dessus de la tente pour sécher une pleine tasse de thé renversée ; trente jours d'usage intensif et le sac n'a jamais été humide. C'est l'accomplissement majeur de mon expérience.

Tiens, en parlant du loft : là c'est énorme ! Il rend le sac confortable chaud et moelleux.

Autre caractéristique essentielle : le zip qui ne laisse pas pénétrer la brise et qui ne coince pas le tissu lors de son utilisation.

Grâce au système du cordon de serrage très performant, j'ai pu resserrer hermétiquement et sans difficulté le sac de couchage autour du visage mais aussi au dessus de la tête (je dormais parfois complètement immergé).

Construction tubulaire : que dire de plus ! Le site Valandré a tout expliqué en détail. A mon avis, quoi qu'ils fassent, ils ne connaissent pas les points froids !

En conclusion : c'était le meilleur sac de couchage que j'ai jamais utilisé.

Sur un régime de nourriture lyophilisée, je m'attendais à avoir plus froid que d'habitude, mais le sac a été magistralement performant dans les domaines auxquels je m'attendais mais plus encore, il a su me surprendre.

  |  
12-20-2010

Utilisé au McKinley dans des conditions climatiques terribles. Températures à -30° / -40°C la nuit. Une protection thermique, un gonflant, une chaleur exceptionnelle. Respirabilité du Pertex parfaite, le top et made in France. Merci Valandré !!!

  |  
12-29-2009

J'ai eu le ODIN en LAPONIE (ivalo) -27°C SUPER CHAUD !!! Merci VALANDRE